Livraison gratuite !
Français / USD / États-Unis Changer
Wiggle
Panier
Votre panier est vide.
Prix/récompenses Wiggle
Bienvenue !

Aucun résultat

Nous n'avons pas trouvé de correspondances exactes pour votre recherche de "Dirtyhabit"

Vous pouvez également Veuillez vérifier votre orthographe ou réduire le nombre de termes recherchés.

Dirtyhabit

Nous ne nous souvenons pas très bien des débuts de Dirtyhabit. Ce n’est que lors d’un événement l’année dernière que nous avons réalisé que c’était il y a 11 ans ! Le premier véritable article Dirtyhabit, un t-shirt brodé, a été produit en 1995, dans un lot de 20 t-shirts principalement destinés à nos familles et amis.
Les gens avaient l’air d’aimer ce que nous faisions, nous avons donc progressé d’un cran en créant notre première ligne de t-shirts et en nous rendant sur quelques courses et événements. Quelques produits sont arrivés en magasin et quelques cyclistes ont porté nos t-shirts. Tout allait bien et c’est un chemin similaire que nous avons suivi depuis.
Nous avons fait du vélo toute notre vie. Nous sommes retournés vers le VTT en 1988. Nous avons testé des vélos quatre fois trop grands pour nous, avec des freins en U sous la base, constamment obstrués par la boue anglaise. Nous avons testé des plateaux Biopace, acheté des pièces onéreuses fabriquées par Ringle et foré des trous dans nos pièces pour les rendre plus légères. Nous avons appris de nos erreurs sur le chemin.
Aux alentours de 1990, nous nous sommes engagés dans le BMX, poussé par sa réapparition et fortement influencé par la légendaire vidéo ‘Head First’ de Hoffman. Heureusement, avec Hastings and Backyard qui n’étaient pas loin, nous avons pu avoir parmi les meilleurs vélos et nous avons également tourné notre première vidéo de BMX appelée ‘Guilt trip’.
Nous avons toujours été très attaché au BMX et nous avons toujours pédaler sur nos grands vélos comme sur des BMX.
Dirtyhabit est là depuis pas mal de temps mais la société est toujours aussi petite que possible. Nous sommes toujours deux à concevoir et produire les produits, mais nos amis d’Upgrade nous ont récemment aidés à vendre nos produits en magasin. Leur hangar était beaucoup plus grand que l’appartement de Dan !
Nous n’avons aucun message, aucun financeur ou investisseur mystérieux pour nous dire ce que nous devons faire. Nous essayons de garder notre maîtrise et d’être honnête envers qui nous sommes. En fin de compte, nous sommes seulement deux types qui font ce qu’ils ont toujours voulu faire depuis qu’il ont commencé le vélo.